artist image
© Adrien H Tillmann

Edmar Castañeda Trio feat. Gregoire Maret

Edmar est à la harpe ce que le superlatif est à la grammaire: un degré supérieur de qualité.

Edmar Castañeda s’adonne à la harpe depuis l’âge de 13 ans et aujourd’hui, il est devenu un musicien rare et pur, impossible à cataloguer. Les personnes persuadées que les harpes ne peuvent produire que des notes douces risquent bien de ne plus croire en grand-chose à la fin du concert…

Ce Colombien, installé à New York, joue de cet instrument avec une force et une subtilité comparables aux guitaristes de flamenco. Son style est unique car il mélange musique traditionnelle colombienne et latin jazz. La harpe est un instrument très utilisé dans la musique traditionnelle colombienne que Castañeda traduit avec brio en un langage jazz bien à lui.

Depuis son arrivée en Amérique en 1994, Castañeda est devenu un concept mondial à lui tout seul puisqu’on l’aura vu aux côtés de stars comme le joueur de mandoline Hamilton de Holanda, le trompettiste Wynton Marsalis, le guitariste John Scofield, le saxophoniste Paquito D'Rivera, Sting ou encore Paco De Lucia.

Pour ce concert au Brosella Festival, Edmar se produira avec son trio composé du saxophoniste Shlomi Cohen et du batteur Rodrigo Villalon. Et pour l’occasion, Edmar a choisi de s’entourer de Grégoire Maret, harmoniciste suisse déjà auréolé d’un Grammy et que beaucoup considèrent comme le digne successeur de notre feu-Toots bien aimé.


''Produisant des rythmes croisés tel un batteur, écrasant des accords tel un guitariste flamenco et mélangeant du bebop à la musique colombienne, Edmar est presque un monde à lui tout seul.'' (New York Times)

Edmar Castañeda: harpe
Shlomi Cohen: saxophone
Rodrigo Villalon: batterie
Grégoire Maret: harmonica
Découvrir sur :