artist image
©

Fanfare Ciocărlia

ROU     Gypsy Brass
Fête balkanique sous stéroïdes.

La Fanfare Ciocârlia, ensemble de cuivres roumain, est considéré depuis des années comme l'orchestre tzigane le plus rapide et le plus déluré des Balkans. Les musiciens peuvent jouer entre 130 et 200 notes par minute grâce à leur célèbre technique de coups de langue rapide, le staccato. Qu'ils soient ou non les véritables champions de vitesse n'a pas vraiment d’importance. Une chose est sûre: chaque représentation donne lieu à une fête.

Fanfare Ciocârlia, qui était autrefois un orchestre de mariage dans un petit village du nord-est de la Roumanie, touche aujourd'hui un public mondial avec ses cuivres exubérants venus tout droit des Balkans. Ce groupe de douze passionnés de musique est reconnu dans le monde entier comme l’un des meilleurs groupes de scène avec une énergie, un esprit, une musicalité et un sens de la fête déchaînés,et surtout, les pieds bien ancrés sur terre en toute humilité. De plus, les spectateurs sont maintes fois étonnés par les prouesses vocales tout à fait respectables de l'ensemble!

Des chansons pleines d'énergies et littéralement envoûtantes, entrecoupées de mélodies où dominent subtilité, nuances et finesse et où le niveau exceptionnel des musiciens se détache clairement. De plus, Ciocârlia flirte régulièrement avec d'autres genres musicaux. Pensez à leur version de Born To Be Wild pour le film "Borat", ou aux adaptations excentriques du thème musical de James Bond, ou encore de ‘Caravan’ de Duke Ellington, sans oublier leurs "battles" de cuivres épiques contre un autre fameux orchestre, serbe cette fois. Mais au final, ce grand orchestre respire la tradition roumaine et romani comme aucun autre.


"... les meilleurs fêtards de la planète ... L'énergie circule en circuit fermé - du groupe au public qui saute, ondule, bécote et revient dans le groupe qui le pousse à une frénésie accrue. . " (The Evening Standard)

Oprica Ivancea: saxophone alto, clarinette soprano
Dan Ionel Ivancea: saxophone alto, chant
Costica Trifan: trompette, chant
Paul Marian Bulgaru: trompette
Radulescu Lazar: trompette, chant
Craciun Trifan: trompette
Benedikt Stehle: percussion
Costel Ursu: grosse caisse
Vasile Stangaciu: tuba
Sergiu Nastase: tuba
Constantin Calin: cor ténor
Laurentiu Ivancea: cor bariton
Découvrir sur :