artist image
©

Stéphane Kerecki French Touch

FRA, BEL     Jazz
La French Touch sublimée.

Un véritable pari sous forme d’hommage : reprendre avec un groupe de vrais solistes de jazz, sans utiliser d’instrumentation électronique, certains des titres historiques de la 'French Touch', la 'Nouvelle Vague de la musique électronique'. Daft Punk bien sûr, mais aussi Phoenix, Air, Chassol, Kavinsky, Justice et M83, bref tout ce qui depuis Paris s'est mijoté pour faire remuer les dance floors de la planète entière. Si le jazz a puisé de tous temps dans la musique populaire pour renouveler son répertoire, et réinventer ses sonorités, la French Touch n’a cependant jamais fait l’objet d’une vraie appropriation par des musiciens de jazz.

Ce concert s’inscrit du coup dans une vraie tradition du jazz, qui s'est toujours nourri de la musique populaire de son époque pour se réinventer. Et le résultat est étonnant : du lyrisme, de l'expression, de l'improvisation là où était attendu un simple traitement d'un nouveau genre de standards. Évidemment les artisans de cette métamorphose sont tous des orfèvres, comme leaders dans leurs groupes respectifs mais aussi comme sidemen. Et ce sont ces qualités qui leur permettent de faire musique de tout bois, et leur donne cette faculté de faire du jazz avec ce matériau pour le moins inattendu.

Une expérience concluante, riche de sensations nouvelles pour ceux qui connaissent le matériau originel, et de découvertes pour ceux qui ne connaissent pas l’univers de la French Touch. Un concert au Brosella qui s’inscrit donc sous le signe de l’originalité et des mélodies inventives que l’on se surprend à fredonner, encore et encore.

Stéphane Kerecki: contrebasse
Jozef Dumoulin: piano, claviers
Fabrice Moreau: batterie
Julien Lourau: saxophone soprano
Découvrir sur :